Tricoter l’unique : “Haute Sculpture à porter” par Xavier Brisoux

A l’image d’Héphaïstos et de ses métaux, Xavier Brisoux forge ses nouvelles mailles. Comme un sculpteur, il façonne ses volumes. Le créateur explore la maille et la pousse dans ses retranchements techniques afin de proposer des pièces uniques tricotées dans des fils de coton aux nuances douces et subtiles. Une approche très haute couture donc.

Formé à la Central Saint Martins de Londres, il a travaillé pour les collections de Anne Valérie Hash et a ensuite développé les forums de Knitwear Solutions pour Première Vision. Affranchi du rythme saisonnier classique depuis trois ans, le créateur ne montre ses collections que lorsque l’exigence de création et de qualité qu’il s’est fixé est atteinte.

Avec ses sculptures à porter, Xavier Brisoux tient à redonner au tricot ses lettres de noblesse et à élever le travail de maille au rang de métier d’art brouillant ainsi les frontières entre la mode et l’art : le vêtement devient architecture, les pièces se font parures de corps. Ce travail s’adresse aux esthètes, ces vêtements d’image sont adressés au monde du spectacle, de la scène, de l’art.

Ce projet fait écho à la recherche artistique de sculpture de maille et de résine que le créateur a mis en place en collaboration avec Isabelle Soum depuis deux ans. Ils ont remporté ensemble le prix de la ville de Montrouge en 2018 pour leur œuvre Interstices.

Pour en savoir plus : Site officiel