Le 03 août 2017
Actualités

Le mobilier urbain de demain

Le banc photovoltaïque, dessiné par Amaury Poudray, tissé par Garnier-Thiebaut et la Société Choletaise de Fabrication (SCF), intègre des films photovoltaïques de troisième génération ASCA de chez ARMOR. Le tout est assemblé par AD Confection et connecté par Structures. Si ça ce n’est pas de la collaboration industrielle… Une des réalisations – concrètes – du programme Futurs Immédiats du R3iLab.

Ce « banc 3.0 » est constitué d’une structure en bois, recouverte en partie de « TILES » – des tuiles textiles – (Garnier Thiébaut) incorporant des films photovoltaïques (Armor) qui alimentent un éclairage autonome (Structures) et proposant des finitions et une assise à base de sangles (SCF). L’ensemble est cousu par AD Confection. Un concept « alvéolaire » qui peut se décliner dans des formes et des tailles différentes.


Un mélange savant du savoir-faire français des industries textile et technologique encouragé par le Réseau Innovation Immatérielle pour l’Industrie (R3iLab) des filières du textile, de la mode et des matériaux composites souples, depuis plusieurs années déjà. Un sujet abordé le 5 juillet dernier lors de la rencontre « Audacieuses Industrie » qui s’est tenue au Ministère de l’Economie à Bercy et retransmis en direct sur Facebook :