Dognin livre son sac Polochon aux artistes

Expression libre pour 18 artistes et artisans d’art qui se sont emparés du sac Polochon Dognin pour le transformer en terrain de création. Des œuvres uniques ont vu le jour pour le plus grand plaisir du public qui a pu découvrir l’exposition « Regards croisés sur le Polochon » à travers le travail des artistes et des artisans d’art à l’occasion d’une soirée le 21 mai dernier à l’Institut Français de la Mode.

2015-05-21 22.38.07

Le sac Polochon de Dognin, c’est d’abord un doux retour à l’enfance, une régression agréable et rassurante, le souvenir des batailles innocentes. Il évoque le sommeil et par là-même une dimension onirique, imaginaire. Synonyme de traversin, celui-ci se partage et rapproche les êtres. Le Polochon est également profondément ancré dans le XXIème siècle et découle d’une volonté de renouveler les formes afin que l’élégance, l’aspect pratique, la poésie et l’évasion ne fassent plus qu’un, tout en prenant leur source dans l’innovation. Le sac Polochon est en effet la première création de Dognin résultant d’un brevet de cuir à mémoire de forme qui permet de créer un volume 3D sans couture. Dérivé de la technique du moulage utilisée pour concevoir des chaussures, Dognin s’inspire de la méthode artisanale et y intègre l’innovation pour un résultat équivalent sans moule. La suppression de renfort conduit à un nouveau volume avec moins de matière. Un sac allégé donc, grâce à l’économie de matière.

Sac Dognin Polochon White sweet dreams par Joël Ducorroy

Sac Dognin Polochon White sweet dreams par Joël Ducorroy

Sur l’épaule, en photo ou en peinture, le sac Polochon s’intègre partout. Si son processus de fabrication est innovant, le style, lui, reste intemporel et chic. Il a suivi avec brio les rêveries des artistes comme Joël Ducorroy collectionneur de mots apposés sur des plaques minéralogiques ou Tatiana Safonova, originaire de Saint-Petersbourg, qui a repris  la soutache, une technique française de tissage en fils de soie datant du XIVe siècle, pour créer un entrelacs de fils et de pierres semi-précieuses du plus bel effet et exposé jusqu’au 31 août à l’Institut National des Métiers d’Art.

Le Polochon Dognin revisité par l'artiste Tatiana Safonova

Le Polochon Dognin revisité par l’artiste Tatiana Safonova

Grâce au programme Futurs Immédiats au sein du Réseau Innovation Immatérielle pour l’Industrie (R3ilab), les étudiants de l’ESAD Reims, sous la direction de Véronique Maire, intègrent ce brevet « Polochon »  dans de nouveaux produits réalisés par Dognin. Ils seront à découvrir lors des salons de la rentrée.